Il y a quelque temps, j’ai été invité avec le collectif des blogs du 44 à passer une journée au Croisic. Cette destination à beau être assez proche de chez moi, nous n’y pensons pas forcement, lors de nos week-ends, car pour nous la cote veut surtout dire plage. J’ai donc redécouvert Le Croisic sans passer par la case plage et au final, il y a pas mal de choses à faire. Je te propose de découvrir ma journée, mais surtout les super spots à faire au Croisic.




Quoi visiter ?


Océanarium du Croisic


Comme je te le disais plus haut, pour moi la côte rime avec la plage, mais en fait, il y a pas mal de choses à faire en dehors des plages. Pendant cette journée au Croisic, j’ai redécouvert l’océanarium du Croisic, ma dernière visite remonte à presque 20 ans et pour le coup cela a beaucoup changé. Nous avions la chance d’être accompagnés de l’un des soigneurs : Sébastien, pour découvrir toutes les espèces. (guide que nous avons fait tourner en bourrique avec ourlittlefamily). Nous avons pu lui poser toutes les questions qui nous passaient par la tête et découvrir des espèces que je ne connaissais pas du tout. Plusieurs mythes sont tombés, par exemple dans la petite sirène, j’ai toujours cru que c’était des anguilles, mais en fait ce sont des murènes. Pareil pour Némo, dans la réalité à la mort de la maman de Nemo, marin le papa aurait du devenir une femelle. Comme quoi on en apprend tous les jours.



Il y en a pour tous les goûts, des variétés régionales, mais aussi tropicales et même des espèces des zones froides. En plus des poissons et autres mollusques nous avons fait la rencontre des requins qui sont très impressionnants vu d’aussi près. Enfin, nous avons pu assister au repas des manchots, vraiment trop mignon.... 


La vieille ville

La ville du Croisic à un charme indéniable. C’est une cité de caractère, loin des villes balnéaires complètement bétonnées. AU détour des ruelles, vous pouvez tomber sur différents types de style architecturaux. Entre le dédale de rue et de ruelles on a vite fait de se perdre. Si tu aimes les vieilles pierres et prendre le frais, une balade dans la vieille ville s’impose !



Visite d’un chalutier


Qui dit ville au bord de la mer, dit port. Pour le coup Le Croisic à un véritable port avec une criée et des chalutiers encore en activité. Nous avons eu l’occasion de rencontrer Thierry du chalutier Quentin-Gregoire, afin qu’il nous fasse découvrir le métier de capitaine et de marin, mais aussi la vie à bord d’un chalutier. 


Arrivés près du chalutier, nous nous sommes rendu compte qu’il n’y avait pas de passerelle ni d’échelle pour monter à bord. Visiter un chalutier ça se mérite ! ^^. Nous avons donc escaladé la rambarde. Il n’y a pas de photo et c’est tant mieux, je n’ai pas vraiment fait preuve de grâce pour grimper à bord.

Le capitaine à bien prit le temps de nous expliquer la vie à bord et ce que c’est d’être marin au 21e siècle. Il nous a présenté les instruments de navigation et les différents espaces de vie et de travail à bord.  



Ou manger et prendre un verre ?


Ty MAD


Le midi, nous avons mangé dans le restaurant de François Thorel situé pas très loin de l’ancienne criée Le Ty Mad. Le chef y propose une cuisine locale et gastronomique. La cuisine est traditionnelle, mais très originale et surtout délicieuse. Nous nous sommes extasiés devant tous les plats. C’était aussi joli que bon. Nous avons découvert des cuissons audacieuses et des goûts assez surprenants. Tous les produits sont frais et originaires de la région. Ce restaurant est une véritable découverte et j’y retournerais surement avec l’homme lors de notre prochain passage au Croisic.


Le Mojito Bar 


Imagine un bar sur le sable, les pieds presque dans l’eau... C’est le mojito-bar du Croisic sur la plage Saint-Goustan. Nous avons fini la journée au mojito-bar à déguster des cocktails plus délicieux les uns que les autres. Le tout servi avec des acras et autre jambon cru . Nous avons aussi appris que ce bar était le spot des habitants du Croisic après une journée de travail pour se détendre, le rêve !

Une journée pleine de découverte et avec les copines que demander de plus !

Et toi, tu connais Le Croisic ?


Depuis quelques jours, le blog à 6 ans ! 6 ans que par un après-midi d’ennui, j’ai ouvert un petit blog pour m’amuser, partager et surtout passer le temps. Je suis ce qu’on appel une Dinoblogeuse. 



J’ai grandi avec melleparfum, je suis passé du garçon manqué à celle qu’on sollicite en soirée pour avoir des infos sur une routine beauté, ou des infos sur un DIY. J’ai appris énormément de choses aussi bien sur le plan personnel qu’au niveau professionnel, sans le blog, je n’aurai probablement pas eu mes derniers postes. J’ai aussi appris des autres et de moi même. 

En 6 ans, melleparfum à bien évolué. Quand je retourne voir mes premiers articles, j’ai un peu honte. (un bug de mon template fait qu’il t’es impossible de retrouver mes articles par les archives, allez un peu plus de recherche et tu y arrivera peut-etre ^^). 

Mais à l’époque (#teammamie) pas de jalousie, les autres blogueuses avaient un peu prés la même qualité de blog (lol), quand on commençait un blog c’était rarement le top (quand je vois le design et les sujets d’articles de tout jeune blog j’hallucine), mais c’était ça la grande aventure du blog, on apprenait sur tas, avec le temps, on n’avait pas de kit média,  ni de ligne éditoriale, on passait pour certaines, nos nuits à coder pour avoir un joli blog, on prenait nos photos au smartphone (niveau iPhone 3 à l’époque) ou à l’appareil numérique. Photoshop & co ne fessais pas partie de notre vocabulaire ni des outils qu’on utilisait. On avait des blogs de niche, le lifestyle n’existait pas vraiment. Et Instagram c’était des feeds qui ne ressemblais à rien, en fait si, à la vraie vie , des vraies gens. ( entre toi et moi,  mon instagram, ne ressemble toujours à rien, mais je m'en fiche).


On pouvait parler de tout sans craindre les foudres de notre communauté (en même temps on n’en avait pas !) et sans crainte qu’une marque nous attaque ou nous demande de virer les commentaires qui ne leur plaisent pas (on n’avait pas de partenaire non plus).

En fait, j’ai l’impression qu’on était plus libre, moins dans la concurrence, plus dans les articles spontanés, des articles qui nous fessais vraiment plaisir. On ne regardait pas vraiment nos statistiques et de toute façon, on ne nous les demandait jamais.

Quand tu étais blogueuse en 2012, tu ne t’en vantais pas et quand tu en parlais, la première question qu’on te posait n’était pas « c’est ton métier ? Est-ce que tu en vis », mais plutôt « pourquoi ?".  Je ne suis pas nostalgique de cette époque, car c’est important d’évoluer, mais parfois j'ai des doutes, faut-il continuer ?


Quand ton blog prend de l’âge tu finis par faire le tour de ta thématique, tu en as marre, tu t’ouvres vers d’autres sujets et tu te rends compte que tu fais du grand n’importe quoi. 

Moi même j’ai ouvert un blog beauté mais au bout de 3 - 4 ans, j’en ai eu marre de ne parler que de produit de beauté et de maquillage. J’ai donc ouvert ma ligne éditoriale à d’autres sujets qui me ressemble, mais au milieu de ce joyeux bordel je me suis perdu et j’ai douté. 

J’avais l’impression de faire des articles de moins bonne qualité. J’ai eu moins de commentaire et j’ai fini par publier au compte-goutte et sans grande conviction, car trop de sollicitation, trop de partenariat, pas parce que cela me fessait plaisir, mais parce que je m’y étais engagé.



J’ai perdu de vue, l’important, que bloguer par plaisir est la base d’un blog et non parce que tu as une deadline. 

Depuis que je me suis fait ce constat, je sélectionne mes partenariats et ne choisit que ceux qui me correspondent et que j’aime. Le tri a été drastique et quand je publie, c’est que j’en ai envie. Mais j’ai du mal à revenir, non par manque de sujet, mais par manque de temps, mais aussi parce que je gère le blog de mon taf depuis quelques mois et je n’ai pas forcément la motivation de remettre ça le soir.

Me libérer des contraintes que je m’imposais m’a donné envie de m’y remettre et je compte bien continuer pour peut-être encore 6 autres années...

Merci d'avoir lu ce pavé sans queue ni tête, mais qui me ressemble...


Et toi, chère blogueuse qui me lit, ton blog il a quel âge ?

Comme chaque mois, voici ma revue sur la Degustabox du mois ! Et ce mois ci nous avons été gâté avec une box 100% made in France. Comme d'habitude, elle est bien rempli et il y en a pour tous les goûts. 




Miam 




Nous fessons souvent des burger maison, la qualité du pain est ultra importante pour de bon burger maison. Nous sommes déjà conquis par les pains jacquet.  


Je n'aime pas les betteraves, c'est la faute à pas de chance, mais l'une de mes amie c'est régalé avec.


Pâtes torsadées, ALPINA. Issues d’une filière française, ces pâtes sont garanties sans résidus de pesticides. J'ai l'impressions que leurs cuissons demande un petit peu plus de temps que mes pâtes habituelles


En cas petite faim 





Au premier abord c'est assez spécial, mais on s'habitue assez vite à manger des "barres" salés et non sucrés. C'est un moyen de manger autre chose que du sucré lors des petites fringales.

Avec les beaux jours,  nous recommençons les apéro entre amis. Aussitôt ouvert, aussitôt mangé. Mes invités ont été étonnés du gout Bretzels, mais on trouvé cela assez rigolo que le gout ne ressemble pas à la forme.


Des petites bulles




J'adore le cidre et celui là il très bon, il est vraiment au dessus niveau gamme par rapport au cidre normaux . Idéal pour offrir ou lors d'un apéro un peu sophistiqué.  



Jus d’orange pur jus avec eau de coco. Le multifruit était assez bon, l’eau de coco apporte apporte un goût plus doux, mais un peu plus fade. C'est assez bizarre. Pour le jus d'orange, je n'ai pas ressentis l'eau de coco et c'était assez bon.


J'avais déjà testé les boissons San Pellegrino pétillantes. C'est ultra bon et hyper désaltérant. J'ai adoré les trois saveurs . J'en ai deja racheté lors des grosses chaleurs 


Pour le goûter 




Déjà le brownie j'adore, mais là le mélange deux chocolats, l’alliance du chocolat noir au chocolat blanc, une véritable tuerie. Pour ne rien gâcher, ils sont facile à glisser dans le sac grâce leur emballage en sachets individuels, un délice !

Chocolat noir bio 70% cacao, un petit carré de temps en temps comme dessert et hop, je fais durer la tablette. La version Noir Orange Corsée étant arrivé à part, je n'ai pas pu faire la photo. Nous l'avons utiliser pour faire une version banana split sans glace. 




Compotes en gourdes Cool Fruits sans sucres ajoutés.Le format gourde est très pratique. J'ai autant aimé les versions enfants, que les version adulte. J'avais peur que le gout ne sois pas assez sucrée ( #teamsucre), mais cela n'as pas été le cas. C'est délicieux et hyper frais.



Ce mois-ci, encore une Degustabox qui nous a plu et qui nous à fait découvrir des produits français que l'ont ne connaissaient pas forcement. 

Elle coûte 15,99 € par mois en livraison en point relais [+2 € pour une livraison à domicile].
Sans engagement, tu peux arrêter à tout moment !
Inscrit entre le 1er et le 20 ? Tu reçois ta Box à la fin du mois.
Inscrit entre le 21 et le 31 ? Tu reçois ta Box entre le 2 et le 6 du mois suivant.


Et toi, est -tu sensible aux produits made in France ?

Je suis née avant l’apparition des appareils photo numériques et comme la plupart des gens de mon âge, j’ai un album photo avec des photos de moi depuis toute petite. Mais depuis 2001, mon album est vide. La faute à mon premier appareil photo numérique ! Je n’ai quasiment plus développé de photo depuis cette époque et quand je le fais, elles restent bien souvent dans un carton. Avec le numérique, j’ai perdu l’habitude de réfléchir et de composer mes photos avant de la faire, si elle ne me plait pas, je l’efface et je recommence. Finalement, les jolis souvenirs se retrouvent noyés dans la masse de photos sans intérêt. Qui n’as jamais mitraillé à un événement ou une soirée, sans forcement les revoir ou re-regarder, on ce dit au moins elles sont là si j’en ai besoin.



Mais depuis quelque temps, j’éprouve le besoin d’avoir des photos physiques. Des souvenirs uniques, pris sur l’instant, sans forcement rechercher la plus belle photo, mais plutôt celle qui aura du sens. La photo qu’on colle dans un cahier, que l’on pose dans la bibliothèque ou que l’on donne à sa famille. C’est là que j’ai redécouvert les photos instantanées. Oubli les vieux polaroids de ton enfance, la photo instantanée à fait une petite cure de jouvence avec Fujifilm : les Instax.




Avec un instax, pas de retouche possible, que la photo soit réussie ou ratée, tu l’auras quand même ! J’adore prendre des photos de ma famille, de mes chats. Vu que je suis limité au niveau de la pellicule, je fais attention et je réfléchis quand je prends une photo. 



L’instax mini 70

J’ai jeté mon dévolu sur l’instax mini 70, à la fois pour son design, qui est selon moi,  moins « enfantin » que celui de l’instax mini 8. Mais surtout pour la qualité des prises de vue. J’ai pu comparer avec le mini 8. et je trouve que la qualité est vraiment meilleur. 



L’instax 70 à une taille tout à fait adapté à mes petites mains et surtout, il est ultra léger. Il est très facile d’utilisation et pas mal de modes différents sont disponibles.


Les différents modes 



  • Un mode macro pour raccourcir la distance de mise au point et être au plus près du sujet.
  • Un mode paysage, adapté à toutes les photos en extérieur avec une mise au point « infinie ».
  • Un mode Hi-Key, un mode spécifique Fujifilm qui permet d’éclaircir la photo pour la rendre plus lumineuse, idéal lorsque l’on est dans un endroit un peu sombre et qu’on l’on souhaite aussi mettre en valeur le fond derrière le sujet. Petit bémol sur ce mode qui a tendance à légèrement surexposer les photos et les rendre un peu fades.
  • Un retardateur, c’est tout bête, mais il fallait y penser, pour les photos de groupe par exemple où il suffit alors de placer l’appareil sur un trépied, se remettre avec le groupe et la photo est prise.
  • Un mode « selfie » sur l’Instax Mini 70 qui un peu comme le mode macro raccourcit la distance de mise au point à celle d’un bras, et permet de faire des photos comme si vous aviez votre portable. Et comme Fujifilm a pensé à tout, un miroir a été intégré en façade du boîtier pour vous permettre de cadrer au mieux, ce qui n’est pas négligeable quand tu es limité en pellicule.
À tout moment, tu sais combien de pellicule il te reste grâce à un indicateur.


Les photos d’instax

Comme je te le disais plus haut, je suis en manque de photo papier et la taille des photos de l’instax permet de faire une multitude de choses et c’est surtout plus facile de mettre en scène des photos avec un petit format. 



Je trouve que'avec des photos 10x15, c’est tout de suite moins joli ^^. J’aime avoir des photos de ma famille dans mon portefeuille (on n’oublie pas les chats non plus). J’aime aussi les exposer dans des cadres faits maison et surtout qui correspond au style de mon appart. 



J'ai par exemple ici créer un cadre avec de la jolie ficelle et des petites épingles déco, qui trône fièrement sur mon bureau.



Dispo à partir de 119€ le Fujifilm Instax Mini 70 bleu comme celui que j’ai, se décline aussi en plusieurs couleurs. Compte environ 10€ le pack de 10 tirages soit grosso modo 1€ le tirage.  


Et toi, tu aimes avoir tes photos sur papier ?


J’adore fabriquer des choses de mes propres mains, faire du diy, alors quand j’ai eu l’occasion de tester des produits de chez Agent Paper, j’ai sauté sur l’occasion. Cela fait pas mal de temps que les produits de leurs boutiques et surtout leurs trophées 3D qui me font de l’œil, mais sans avoir eu le courage de sauter le pas, car la patience n’est pas ma première qualité et qu’il faut monter sois même la plupart des objets.


La marque

Agent Paper est une marque Rennaise spécialisé dans les décorations à faire soi-même, mais aussi la papeterie, la carterie et les jeux. Dans une démarche éco-responsable, la plupart de leurs produits sont réalisés à partir de papiers recyclés. Il existe plusieurs boutique physiques, mais aussi une boutique en ligne pour celles qui n’ont pas la chance d’avoir une boutique à proximité. La principale caractéristique des produits agent Paper est qu’il faut monter soi-même la plupart des produits de décoration.

Pour découvrir les produit de la marque, j’ai reçu un lot surprise, dedans il y avait : 

  • un carnet
  • un bloc D (il s’agit d’un bloc note, en forme de D )
  • une ampoule
  • un abat-jour Mint
  • un « trophée » baleine

La papeterie 

Le cahier Panda


Je suis une grande fan de papeterie, on a jamais assez de cahier et de carnet, j’arrive toujours à leur trouver une utilisation. Le carnet est de très bonne qualité avec une couverture en Kraft. J’adore les petites illustrations qui sont des jeux de mots. Il y en a plusieurs selon la sensibilité de chacun, bizarrement, l’illustration Panda me correspond assez bien ^^




Bloc D « Fleur Bleue

Le bloc D est assez joli, j’ai reçu la version fleur bleue. Sur le coup, j’ai été assez contente, mais à l’usage, je n’arrive pas à m’en servir, je ne sais pas trop quoi en faire, pas assez de place pour mes notes. Si tu as des idées, je suis preneuse.


Les objets 3D


La Baleine bleu Lagon 3D 

J’ai toujours été attiré par les trophées 3D de chez Agent Paper, personnellement ce n’est pas le produit que j’aurai choisi pour chez moi, je préfère les trophées à mettre au mur, mais ma petite nièce à vraiment adoré la baleine, alors maintenant elle trône fièrement dans sa chambre.



Je n’ai aucune patience, donc elle a été mise à rude épreuve dans le montage de la baleine. Il suffit de 

suffit de coller le double face comme indiquée et de faire coïncider les chiffres entre eux. Ça semble facile, comme çà, mais cela demande beaucoup de temps, heureusement que ma sœur qui sait ce servir de ses dix doigts et elle a eu surtout beaucoup plus de patience que moi lors du montage.





Chaque partie de la baleine est en morceau à détacher et à coller entre elles en fonction d’un pliage bien défini. J’ai été chargé de la partie double face et à la fin c’était un petit peu long. Il nous a fallu une bonne heure pour en venir à bout bon le résultat est enfin arrivé et nous avons fièrement fini la petite baleine 3D. 



L’abat-jour Mint 




À coté de la baleine, l’abat-jour a été monté en moins de 10 min et il fait quand même son petit effet et habille facilement et joliment un plafond. J’adore ce type de décoration originale fabriquée en France.




Mon avis

J’ai adoré passer un moment sympa avec ma sœur pour le montage des différents éléments. Si tu n’es pas très doué avec tes mains ou si tu n’as aucune patience, je te conseille de faire ça à plusieurs c’est assez fun. Le résultat est plutôt pas mal. J’adore ce type de petite déco qui est parfaite pour une chambre d’enfant. Je n’ai pas perdu espoir et je lorgne toujours sur les trophées à mettre au mur, mais si je me lance cela ne sera probablement pas toute seule. Sinon la qualité des divers papiers est vraiment très bonne et ça c’est vachement bien. 



---------------------------------------------------------------------

Concours

Envie de monter cette petite baleine ? Je te propose d’ici quelques jours sur la page Facebook un petit concours pour essayer de remporter :
  • 1 baleine bleue lagon
  • 1 bloc D “fleur bleue”

Il te suffit de liker la page Facebook du blog et de suivre Agent Paper sur Facebook

Le concours est ouvert à la France et à la Belgique.


Aujourd’hui, on se retrouve, pour l’article mensuel sur la Degustabox, ce mois-ci c’est une box sur le thème du printemps et elle est bien remplie comme d’habitude. Une box qui rend l’homme complètement accro l’Homme, c’est simple il l’a adoré ! Étant plus difficile, j’ai quand même trouvé mon bonheur. Ce qui est pratique avec la Degustabox, c’est que tu peux la découvrir et la partager en famille. C’est notre petite surprise mensuelle rien qu’à nous. 






Pour le dîner 





Sauce tomate – Panzani

Avec l’homme, nous adorons cuisiner des pâtes et trouver une bonne sauce tomate n’est pas évident, surtout quand ce n’est pas la saison. Ici nous avons une sauce tomate avec de gros morceaux de tomates à l’intérieur, des oignons et des aromates. Je pourrais presque faire croire que c’est moi qui l’ai faite. Au goût c’est un vrai régal, ça a vraiment un goût de tomate fraîche.


Tagliatelles – Panzani
Les Tagliatelles, quand tu veux les faire maison, c’est assez long, alors souvent j’achète des tagliatelles fraiches, sauf qu’elle ne le reste pas très longtemps.  Avec les tagliatelles de Panzani, « façon pâtes fraîches », plus de soucis pour la conservation des pâtes et franchement on ne voit aucune différence avec la version fraîche.


Un air de printemps dans l’assiette 



Huile au basilic – La tourangelle
Une huile de tournesol infusée au basilic. Elle est parfaite pour relever les salades, les poissons, ou les soupes. Je n’ai pas encore eu l’occasion de la tester, mais j’ai hâte que la saison des salades arrive. Mais au niveau de l’odeur, cela sent vraiment le basilic, ce qui est très étonnant.


Huile de noix de coco –La tourangelle
L’huile de coco peut s’utiliser pour cuisiner, mais aussi en cosmétique. Je n’ai pas encore sauté le pas pour la cuisine à l’huile de noix de coco. Mais je l’utilise pour une multitude de fonction en cosmétique. Pour me démaquiller, pour des soins capillaires et aussi sur la peau. Mon petit doigt me dit qu’un article sur son utilisation est en préparation ^^.

(Les abonnés ont reçu un seul produit La Tourangelle : l’huile au basilic ou l’huile de coco)


Pour l’apéro 



Chips nature – Bret's, 
Ce n’est pas compliqué, chez nous on ne mange quasiment que des chips Bret’s. Déjà parce que c’est fabriqué pas très loin de chez nous, qu’elles sont moins grasses et moins salées que celle de la concurrence. Celle-ci sont des chips nature salées et croustillantes bio au Sel de Guérande. Aussitôt goûté aussitôt adopté.


Tartine croustillante – Wasa
Une tartine croustillante, au seigle biologique. Elles peuvent être mangées à n’importe quel moment de la journée. J’aime bien tartiner du fromage frais dessus, un vrai régal.


Des sucreries




Bonbons Happy Fruttis – MAOAM
Une sélection de bonbons fruités qui n’ont pas fait long feu (encore une fois l’Homme est passé par là). Ils ne sont pas trop sucrés, faciles à mâcher et leurs gouts ne font pas trop chimiques. Je ne connaissais pas cette marque et c’est plutôt pas mal.


Chocolat à cuisiner – Lindt
Un chocolat 70 % cacao, que l’homme c’est empressé d’utiliser pour me faire un coulis de chocolat avec des fruits. Un vrai régal sur les papilles. Le chocolat est vraiment intense et surtout très facile à cuisiner.

Oreo Original
Je suis très difficile au niveau des gâteaux, donc le paquet d’oreo est parti faire sa vie chez une amie.


Pour se désaltérer 



Thé vert à la menthe – May Tea,
Un thé glacé à la menthe, faible en calories. D’autres parfums sont également disponibles : thé noir à la pêche blanche, thé blanc à la framboise et un thé vert au citron. D’habitude les thés glacés du marché sont très sucrés. Mais là c’est juste ce qu’il faut. Il à un gout de menthe très naturel. C’est hyper rafraîchissant lors des grosses chaleurs que nous avons vécu il y a quelques jours.


3 Bières sans alcool, Tourtel Twist
De la bière sans alcool et du jus de fruits ! Une recette plus sophistiquée et plus orientée cocktail, avec des notes de citron et de menthe. Un peu façon mojito. Je n’aime toujours pas la bière qu’elle soit avec ou sans alcool, mais l’homme en a profité à fond quand il a fait chaud et il a trouvé la nouvelle recette plutôt réussie.





Ce mois-ci, encore une Degustabox qui plait à toute la famille et parfaite pour le début du printemps !

Elle coûte 15,99 € par mois en livraison en point relais [+2 € pour une livraison à domicile].
Sans engagement, tu peux arrêter à tout moment !
Inscrit entre le 1er et le 20 ? Tu reçois ta Box à la fin du mois.
Inscrit entre le 21 et le 31 ? Tu reçois ta Box entre le 2 et le 6 du mois suivant.


Aujourd’hui, un article jardinage sur le blog ( oui, je sais,  ça change des produits de beauté)  . Cela fait maintenant 3 ans que je jardine un petit potager et au début j’ai un peu galéré au niveau outillage, je ne savais pas quoi utiliser et comment, je te propose donc de découvrir les outils indispensables pour jardiner.




Au mois de mars, on commence à réinvestir le jardin et même si les bons outils ne font pas le bon jardinier, il n’empêche… Le travail est plus facile lorsqu’on  est bien équipé ! Pour cela, il te faut choisir tes outils en fonction de plusieurs paramètres, le type de sol de ton jardin, ta morphologie et surtout ton budget.

Le B. A.ba des outils du jardin

La bêche ou la fourche à bêcher ?
Outil indispensable au jardin, tu devras choisir entre bêches ou la Fourche bêche en fonction de ton sol !
La bêche est indispensable pour les sols meubles et relativement mous. Certaines possèdent un rebord pour poser le pied, ce qui facilite grandement le geste.





Si tu manques de force, ou si le sol est très lourd et caillouteux, préfère la fourche à bêcher. Il existe de petites fourches légères pour les petites surfaces. Et si la terre est légère, contente-toi de la grelinette (appelée également « fourche bio ») qui permet de soulever et d’aérer la terre sans la renverser. Mais en terrain lourd, elle ne suffira pas.
                            
Le râteau
Le râteau est essentiel pour niveler le sol après bêchage, pour nettoyer les débris végétaux et les cailloux. Il faut choisir  le type de manche et la longueur de celui-ci selon ton gabarit et l’utilisation que tu vas en faire (occasionnel, souvent utiliser, etc.).

Après les semis, il permet de recouvrir les graines et de tasser légèrement la terre avec son « plat » pour que les graines adhèrent bien au sol.





La binette
Les binettes ont plusieurs fonctions. La binette à long manche sert à désherber sans être plié en deux. Elle permet de sectionner les mauvaises herbes. Certaines binettes ont une lame aux deux bords tranchants, d’autres servent à creuser des sillons…

Lors de la préparation des semis, elle sert également à émietter les petites mottes en une fine couche de terre et à réaliser les lignes de semis à la profondeur désirée, en enfonçant légèrement la lame.





La serfouette
Elle est complémentaire de la binette dans la lutte contre les mauvaises herbes. Elle sert à sarcler, à ameublir, aérer et nettoyer la terre. La serfouette est bien pratique pour tracer les lignes de semis, en enfonçant dans le sol, soit la partie pointue, soit la partie la plus large, suivant la largeur recherchée.






L’arrosoir, en plastique, en cuivre ou en zinc et quelle contenance ? 

Métal ou plastique, c’est une question de style, mais aussi de poids et de robustesse. Le plastique a largement dépassé les autres matériaux depuis longtemps en termes de vente, car il est beaucoup moins cher. La souplesse du plastique lui permet aussi de mieux encaisser les chocs sans se percer et c’est un matériau léger. Il cumule donc de nombreux avantages.



Quel intérêt alors de choisir un arrosoir en métal ?

Il y a bien entendu le côté décoratif. Le charme d’un arrosoir en zinc est incomparable.  Si ces arrosoirs sont également très robustes et qu’ils ne rouillent pas, prends garde cependant aux zones de soudure qui sont vulnérables. Le zinc, le cuivre et l’acier galvanisé portent des oligo-éléments indispensables à l’homme en petite quantité. Ils ont aussi un effet assainissant sur l’eau. L’oxyde de zinc notamment a des propriétés fongicides et antiseptiques. On trouve aussi des arrosoirs en inox, souvent de petits modèles d’appartement.



La contenance est  un critère très important pour choisir un arrosoir puisque la contenance conditionne la capacité de la réserve d’eau bien sûr, mais aussi le poids qu’il va falloir porter... Les plus petits arrosoirs d’appartement peuvent contenir à peine un litre, tandis que les plus gros ont une capacité de 13 litres.

Pour un jardin je te conseille celui de 13 litres, le poids est encore raisonnable et tu n’as pas à faire des centaines d’aller-retour pour le remplir


Où trouver ses outils ?

Maintenant que tu as ta liste d’outils, il va falloir les acheter


  • En magasin de jardinage ou bricolage
  • En solderie
  • Dans une ressourcerie
  • En vide-grenier

Personnellement, mes outils viennent quasiment tous de vide-grenier ou de la ressourcerie.

Et toi, tu es un as au jardin ?